(Les amis… Ils étaient nombreux)

 

(Sandrine et Jérôme, de la troupe d’Amélie-les-Bains/ Palalda, PARIS-PANACHE).

 

(Le nouveau chef-cuisinier de la Nouvelle Vague, Florian VALLESPI, et Juju GALLOS… avec le panache créatif inspiré par Bollywood de la troupe… « PARIS-PANACHE » !)

 

 

La troupe PARIS-PANACHE – dirigée par Sandrine & Jérôme, en collaboration avec l’association Atelier Du Spectacle (ADS) Studio 67 à Amélie-les-Bains – le dee-jay GéRALD, les peintures étonnantes de Gérard LAURENT… et la sublime surprise du Chef, en l’occurrence Florian VALLESPI : Juju (Julien GALLOS) et Jipé (Jean-Philippe SARRAT) avaient, comme d’hab’, mis le paquet, hier dimanche 22 mai 2016, à la mi-journée, pour lancer la saison estivale du club-restaurant de plage, la Nouvelle Vague, située dans le secteur Plage-Nord, juste en face le célébrissime club-discothèque Pot’Chic. D’ailleurs, entre Saint-Barth’ et Marrakech, le fondateur de ce night-club, Pierre-Alexandre CABRéJAS, était naturellement présent à cette « party », comme la plupart des commerçants du centre commercial Costa-Blanca. Le député et ancien maire (il siège désormais en simple conseiller municipal) d’Argelès-sur-Mer, Pierre AYLAGAS (PS) était passé plus tôt dans la matinée, profitant de sa promenade matinale d’inspection de la plage pour venir saluer l’équipe. A l’heure du brunch, c’est le sémillant et sympathique adjoint chargé de la Mer et de la Plage, Marc Séverac, qui a pris le relais en représentation de la municipalité.

Quand Juju mène le bal, on ne s’ennuie jamais. Ja-mais ! Pas un détail créatif qui ne lui échappe : mises en scène, séquences cultes en mode hypnotique… les rendez-vous qu’il (nous) concocte sous le soleil sont toujours à mi-chemin entre défilés et expositions, débouchant à coup sûr sur des découvertes plus ou moins insolites. Ce mec est un authentique « courant d’art », tellement il est tendance, tellement il a le style.

C’est avec brio et un flair inouï qu’il avait confié à la troupe PARIS-PANACHE le soin et l’efficacité de nous plonger dans une atmosphère hédoniste, dans laquelle chacun(e) pouvait respirer son encens par le biais d’émotions tout droit sorties du palais des maharadjahs, ou d’un conte des Mille et Une nuits, servies par des beautés divines. Tous les dimanches de l’été, il et elles reviendront pour animer les beach party de la Nouvelle Vague, Juju nous l’a promis. Devant 200 personnes. Au moins. Il ne pourra plus reculer. PARIS-PANACHE se chargera bien évidemment d’assurer la diversité de spectacles originaux, sur une succession de tableaux artistiques (ambiances Bollywood, Cabaret, Versailles…). Le tout, porté  par une musique vintage (on adooooooooooooooooooooooore !), sacralisée par le disc-jockey GéRALD. Pur bonheur. la page Face Book de la Nouvelle Vague donnera régulièrement tous les détails de ces dimanches-là. Ainsi que des soirées « club » bien évidemment.

La cerise sur le gâteau de ce « brunch opening » dominical, c’était bien sûr la présentation du nouveau chef-de-cuisine, Florian VALLESPI, Catalan pur jus, fier, très fier de ses racines « mar i mont » et, surtout, des recettes transmises par sa grand-mère puisées dans tous les terroirs qui font la richesse culinaire du Pays catalan.

De tout jeune, nous a t’il confié, « j’ai toujours aimé regardé, faire et surtout manger ! ». Dès l’âge de 16 ans, il passe un CAP de boucher avant d’intégrer la cuisine et de se spécialiser en pâtisserie dans la foulée. De cette diversité, acquise très jeune, confirmée par un BEP de cuisinier à Perpignan, Florian VALLESPI va se servir et user à souhaits lors d’emplois saisonniers qui vont le conduire : à Saint-Tropez (au restaurant Le Giraglia) ; à Méribel (auprès du Chef triplement étoilé, Hervé BRIFFAUT), qui l’aidera se révéler complètement dans sa passion des saveurs authentiques, en lui transmettant justement l’amour de la Cuisine.

Quelques saisons plus loin, Florian VALLESPI entreprend son retour aux sources : il rejoint l’équipe de Franck SéGURET l’Aveyronnais, au Clos des Lys, à Perpignan. Puis, non loin de là, toujours à Perpignan, devant les fourneaux du Gaudi, où il prendra son tout-premier poste de chef-cuisinier. Il y restera trois ans et en gardera « le souvenir d’une expérience humaine inoubliable ». S’en suivra un passage à l’ Auberge (argelésienne) Du Bon Vivant qui lui permettra d’appliquer sa propre carte.

Dans les cuisines de la Nouvelle Vague, Florian VALLESPI succède au chef Maxime SARDA, et il est secondé par Lorenzo SUAREZ GIAGNORIO. Autant vous le dire d’entrée, et jusqu’au dessert d’ailleurs, la résistance de plat en plat ne se fait qu’en catalan ! Hier dimanche 22 mai 2016, au travers de ses compositions proposées en « tapes », originales et goûteuses, l’artiste-cuisinier et son équipe nous ont donné un avant-goût de leur talent.

(Juju GALLOS et son manager, Camille BAREYT).

Quelques mots sur le bogosse des lieux : Camille BAREYT, il est le manager, il vous accueille en devinant dès votre arrivée le meilleur endroit où vous serez le plus à l’aise pour savourer le climat de ce club de plage vraiment à part sur le littoral roussillonnais, avec une vue imprenable sur la chaîne des Pyrénées, juste avant qu’elle ne plonge sur la Côte Vermeille, quelque part en baies de Collioure ou de Port-Vendres, à moins que ce ne soit plus au Sud, du côté de Cerbère. Paradisiaque.

 

(Juju GALLOS et Marc Séverac, adjoint au maire d’Argelès-sur-Mer, chargé de la Mer & de la Plage)