Clotilde Font, gérante de Sarl Sardane Investissement (Moulin-à-Vent/ Perpignan).

Rencontre avec Clotilde Font, gérante de C.PUTHIER Immobilier/ Sarl Sardane Investissement (transaction, location, gestion  et syndic de copropriété), agences du Moulin-à-Vent à Perpignan.

Historiquement, Clotilde Font est une référence au sein de la profession des agents immobiliers des P-O, tellement son parcours et sa connaissance du marché immobilier de l’agglomération perpignanaise sont remarquables et donc forcément précieux.

Ouillade.eu : Comment se porte l’immobilier à Perpignan aujourd’hui ?

– CLOTILDE FONT : « L’immobilier subit un contexte morose et la confiance des ménages à l’égard de la conjoncture immobilière se dégrade gravement.

Les mesures fiscales influencent défavorablement le marché.

Seules les petites transactions résistent car les primo-accédant ont toujours besoin d’un toit, malheureusement leurs budgets sont limités !

Pourtant, il n’y a pas à ce jour d’effondrement réel des prix et la valeur des logements anciens est quasiment inchangée depuis un an. Les prix se maintiennent tant bien que mal ! »

Ouillade.eu : Ce mardi matin 8 janvier 2013 encore, à la Une du journal Les Echos, on peut lire « une baisse des prix de l’immobilier certaine pour 2013 »

– CLOTILDE FONT : « Certes, la fin de l’année 2012 a connu des taux d’emprunts dont le niveau est historiquement le plus bas depuis 1945, à 3,23% en moyenne (hors assurance). Cependant, les emprunteurs sont peu nombreux à profiter de cette aubaine.

L’attractivité des taux se révèle insuffisante pour soutenir la demande face à la frilosité des banques qui refusent de plus en plus souvent les prêts et découragent les demandes.

Aujourd’hui, la peur du chômage et l’inquiétude sur le pouvoir d’achat dissuadent beaucoup d’acheteurs éventuels. L’attentisme domine.

La protection excessive et systématique des locataires-mauvais-payeurs, par exemple, effraie les bailleurs. Ils doutent en se sentant presque dépossédés. Il sera difficile de les remotiver et de les réconcilier avec l’immobilier !

Plus que jamais les acquéreurs guettent la baisse des prix et la fiscalité, et retiennent leur souffle. Les nouvelles données fiscales bien que nombreuses ne sont pas définies clairement.

Les vendeurs, quant à eux, s’inquiètent des fluctuations immobilières et tentent de résister comme ils le peuvent.

Les biens de moindre qualité sont clairement boudés par les acquéreurs car les candidats locataires (solvables) exigent aujourd’hui des logements en parfait état ».

Ouillade.eu : Vous ne croyez donc pas à l’impact de « la baisse des prix sur l’immobilier » annoncée ?

– CLOTILDE FONT : « La crise a entamé la confiance en l’immobilier. Les ventes d’appartements dans l’ancien comme dans le neuf, s’annoncent difficiles pour la nouvelle année.

Pourtant, malgré le tassement des prix, la pierre reste le seul placement offrant un rendement sécurisé.

Il est important de ne pas céder au pessimisme ambiant : nous conseillons à nos clients d’investir dans l’ancien à rénover ; acheter un bien occupé est aussi une opération très rentable (prix du bien réduit et rentabilité connue d’avance).

Pourquoi ne pas profiter d’un marché qui demeure accessible ? ».

Propos recueillis par L.M.

(1) Il est à noter que le 25 novembre 2011 déjà, sur Capital.fr, Claude Puthier, directeur de l’agence C.Puthier Immobilier (1, place de la Sardane au Moulin-à-Vent/ Perpignan), et alors que ce n’était pas du tout dans l’air du temps, avait annoncé : « Les prix des logements à Perpignan pourraient repartir à la baisse (…) ».

Immobilier à vendre… à Port-Vendres.