C’est donc officiel depuis ce mardi 16 juin 2015, à 19h 35 : c’est bien donc en toute logique (et comme annoncé depuis des mois) le maire de Canet-en-Roussillon et 2ème vice-président de l’Agglo Perpignan Méditerranée, Bernard Dupond, qui conduira la liste départementale « Les Républicains », en décembre prochain, pour les élections régionales qui doivent conduire à la création de la 2ème plus grande région de France (en superficie), après la fusion au 1er janvier 2016 des régions administratives Languedoc-Roussillon (Montpellier) et Midi-Pyrénées (Toulouse).

La commission des investitures nationales « Les Républicains » a tranché.

La surprise vient plutôt de la 3ème place, qui sera occupée par un autre candidat UMP, également élu de l’Agglo Perpignan Méditerranée : l’ancien député de la 1ère circonscription des P-O, maire de Pollestres et vice-président de la Communauté d’Agglomération Perpignan Méditerranée, Daniel Mach, actuel Secrétaire départemental du parti « Les Républicains » des Pyrénées-Orientales.

Il appartient maintenant à Bernard Dupont de construire sa liste et, notamment (ce qui n’est pas gagné), de rallier l’UDI à son panache. Les pronostics vont bon train  parmi celles qui ont le plus de chance d’occuper cette 2ème place : Fatima Dahine, Nathalie Beaufils ou Chantal Bruzi, élues de la Ville de Perpignan, ainsi que Véronique Olier, 1ère adjointe au Soler (dont le maire est le sénateur François Calvet, 1er vice-président de l’Agglo, président du Comité départemental « Les Républicains »)… On sait que Jean-Marc Pujol, maire de Perpignan et président de l’Agglo, fait le forcing pour imposer à cette 2ème place une personnalité perpignanaise.