Pétition réservée aux seuls habitants de Collioure, locataires et propriétaires, qui refusent la pose des compteurs Linky à leur domicile et dans tout le village.
OBJECTIF : 500 SIGNATURES pour COLLIOURE !
Pour ceux qui n’ont pas de compte mail, ou qui ne maîtrisent pas vraiment internet, venez signer la Pétition Papier à: La librairie bouquiniste, 5 rue Coma Cheric à Collioure, du jeudi au dimanche, de 15h 30 à 19h
Sinon, signez la pétition en Ligne, sur :

Cette pétition est un acte citoyen !
Sans récupération politique aucune !!!
Venez nombreux !

———————————————————————————

Pour plus d’information, cliquez sur les sites suivant :
- Stop Linky Languedoc Roussillon:
- stoplinkynonmerci :
- Priartem
- Next-up
- Robin des Toits
- stoplinky66
———————————————————————————
Pétition ANTI-LINKY à Collioure
NON à Linky, le compteur à radiofréquences !
NON au compteur communicant GAZPAR !
NON aux compteurs communicants pour l’eau !
NON au système Linky qui contrôle à distance 
les appareils électriques !
À Monsieur : Jacques Manya, maire de Collioure :
Ne laissez pas ERDF/ENEDIS nous noyer 
dans un bain d’ondes cancérigènes !”
La loi de transition énergétique promulguée le 17 août 2015 instaure le déploiement de 35 millions de nouveaux compteurs électriques Linky, qui transforment tous les appareils électriques en émetteurs de radiofréquences officiellement reconnues, depuis le 31 mai 2011, comme « potentiellement cancérigènes » par le Centre international de recherche sur le cancer, qui dépend de l’OMS.
Un nouveau compteur de gaz émettant des micro-ondes en permanence, dénommé Gazpar, est également instauré.
Par la suite, des « compteurs communicants » pour l’eau chaude et l’eau froide seront installés, soit un total de 4 compteurs émetteurs d’ondes radioactives très nocives pour notre santé déjà impactée par la Wifi, les téléphones portables…

—————————-

En plus d’être « potentiellement cancérigène »
- Linky déclenche ou aggrave l’électro sensibilité chez les personnes déjà électro sensibles.
- la surveillance à distance de l’activité de la population (combien de personnes sont dans le logement et ce qu’elles font),
- le piratage, l’espionnage et le cyber-terrorisme, susceptible de provoquer un black-out généralisé.
- Lors des tests menés en France, des incendies se sont déclenchés.
- Les appareils électriques tombent en panne : téléviseurs, ordinateurs, matériels professionnels chez les commerçants.
- Le maillage de l’opération Linky nécessitera l’implantation de plus de 740 000 antennes-relais supplémentaires à hauteur d’homme.
- Des « opérateurs d’effacement » éteindront à distance nos appareils électriques mais les factures augmenteront
- Les ballons d’eau chaude et radiateurs électriques seront manipulés et éteints à distance lors des pointes de consommation, tandis que toutes les factures augmenteront, comme au Québec où 9 millions de compteurs « intelligents » ont déjà été installés : le compteur Linky modifiera pendant la journée le prix facturé, sans que les usagers ne puissent rien contrôler.
- Pour les ménages en situation de précarité, la diminution automatique des factures appliquée depuis 2011 en vertu de la « tarification spéciale de solidarité » sera remplacée par un « chèque énergie » valable seulement deux mois, délai après lequel il deviendra caduc s’il n’a pas été encaissé.
 —————————-
ENEDIS est la filiale à 100 % d’EDF qui détient le monopole de la distribution d’électricité en France. Pour rendre son compteur Linky « communiquant », ENEDIS modifie le courant électrique de basse fréquence (50 hertz) en y injectant un signal radiofréquence de type CPL (148-400 kilohertz).  Les radiofréquences sont alors réémises par tous les appareils électriques,  y compris les lampes de chevet, et, mesurables jusqu’à 2,50 mètres.
Là, vous trouverez tout l’argumentaire nécessaire à votre prise de position. Nous refusons le « système Linky ». Nous vous demandons de vous opposer dans notre commune à l’application des articles n° 27, 28, 168 et 201 de la loi de transition énergétique, sous peine de vous rendre passible de « mise en danger délibérée d’autrui ».
Voir les films et vidéos sur le site :
———————————————————————————
Installation à marche forcée des compteurs Linky,
prévue à :
COLLIOURE
 
REFUSONS CETTE TECHNOLOGIE INTRUSIVE !
Cette pétition sert à montrer à nos élus que nous ne sommes pas prêts à accepter n’importe quoi, que nous sommes nombreux à vouloir conserver notre compteur actuel, fiable, sans danger, sans surcoût, plutôt qu’accepter un «mouchard» dans nos lieux de vie. Et qu’ils vont devoir se positionner. Refuser LINKY en invoquant l’application du principe de précaution, ou ne rien faire ce qui reviendrait à accepter LINKY, contre notre demande expresse… Et devoir assumer plus tard les conséquences diverses (notamment sanitaires) de cette décision, sous leur responsabilité.
Pensez à informer vos proches et voisins.
Passez le message. Signez et faites signer !
Pourquoi c’est important ?
D’un coût exorbitant (5 milliards d’euros) cette technologie pose de nombreux problèmes : Le compteur qui va augmenter notre surexposition aux ondes électromagnétiques, avec son cortège de symptômes (maux de tête, insomnies, troubles cardiaques…) Pour rendre Linky communicant, ERD/ENEDIS injecte des radiofréquences de type CPL (Courants Porteurs en Ligne) dans les fils électriques standards de nos habitations qui, n’étant pas prévus pour cela, ne sont pas blindés: L’installation électrique et les appareils branchés deviendraient réémetteurs permanents de radiofréquences classées 2B «potentiellement cancérogène» par l’OMS, comme l’ont été le plomb, l’amiante…
La collecte des données transmise par Linky utilise des antennes relais de téléphonie mobile, produisant un maillage d’ondes électromagnétiques encore plus dense. Or, les compagnies d’assurance mondiales se sont désengagées des risques liés à l’exposition aux champs électromagnétiques. Aucun citoyen n’est couvert par sa responsabilité civile pour la détérioration matérielle et sanitaire liée à ces champs électromagnétiques.
L’efficacité énergétique affiché serait un leurre: obsolescence à court terme (20 ans), coupures inopinées, pannes sur des ordinateurs et téléviseurs… Selon la Directive européenne n°2006/32 CE du 5 avril 2006 les compteurs individuels à télé-relève ne doivent être déployés que si cela est : techniquement possible, financièrement raisonnable, proportionné, compte tenu des économies d’énergie potentielles. Or, l’analyse technico-économique réalisée par Capgemini Consulting omettrait le renouvellement des matériels… faussant le ratio coût de développement/profit.
Au Québec après l’installation des compteurs, ou dans les zones test de France avec Linky, la consommation des appareils électroménagers aurait augmenté de 10 à 20% (correction du déphasage) contraignant les consommateurs, soumis à des pannes récurrentes, à souscrire un abonnement plus élevé en puissance pour obtenir le même service.
Par ailleurs, les compteurs et leurs systèmes de communication engendreront paradoxalement une surconsommation d’énergie électrique ! Intrusion dans la vie privée et risques de piratages, vulnérabilité aux cyber-attaques. Le mode de collecte des données de consommation d’énergie met l’usager dans l’obligation d’accorder une confiance aveugle au système. La CNIL aurait démontré qu’il est possible de connaître en temps réel, à partir des variations de la consommation électrique, si un logement est vide ou occupé ! Sans oublier la possibilité à l’avenir, de contrôler, surveiller et récupérer les données privées des consommateurs. Depuis la cyber-attaque menée contre la chaîne de télévision TV5 Monde, le terrorisme investit le champ de l’Internet, des réseaux et objets connectés. Les réseaux électriques « intelligents » rendraient la France plus vulnérable au piratage, à l’espionnage et au cyber-terrorisme pouvant provoquer un black-out généralisé.
(www.01net.com/actualites/compteur-electrique-intelligent-quand-le-hacking-mene-au-black-out-general-628914.html)
Les nouveaux compteurs sont refusés par la Belgique, limités aux grosses structures en Allemagne, objet de plaintes au Québec qui n’impose plus leur généralisation…
LINKY :
non-sens économique, écologique et sanitaire !
Le bain électromagnétique pourrait créer les conditions d’une dégradation de la santé humaine. La prévention est le moyen le plus économique d’offrir les meilleures conditions de santé à tous. L’histoire montre que les scandales sanitaires ne sont souvent révélés que lorsque le mal a été fait. Mettre les citoyens devant le fait accompli est la négation d’un système démocratique.
Nous demandons à la MUNICIPALITE DE COLLIOURE de prendre en compte cette préoccupation des habitants de la commune !
500 SIGNATURES et davantage pouquoi pas !
www.collioure.infos.st
https://colliourazur.blogspot.nl

———————————————————————————